Le flavor ban dans le vapotage : une mesure controversée

La question du « Flavor Ban », ou l’interdiction des arômes dans les cigarettes électroniques, soulève un débat animé dans le monde de la vape. Bien plus qu’une simple mesure réglementaire, elle touche au cœur de l’expérience du vapotage et a des implications significatives sur les efforts de sevrage tabagique. Cet article examine en profondeur les différentes facettes de cette mesure controversée.

Qu’est-ce que le flavor ban ?

Le concept de « Flavor Ban » a été introduit pour limiter l’attrait des e-cigarettes, en interdisant les arômes qui leur sont ajoutés. Cette idée a gagné en notoriété suite à l’interdiction des cigarettes mentholées en France, mais elle s’étend désormais à une plus large gamme d’arômes dans les e-liquides. Le but annoncé est de rendre les e-cigarettes moins attrayantes, en particulier pour les jeunes utilisateurs, mais cette mesure soulève la question de son impact réel sur les utilisateurs actuels et potentiels de la vape.

L’importance des arômes dans le sevrage tabagique

Les arômes jouent un rôle crucial dans l’efficacité de la vape comme outil de sevrage tabagique. Selon une étude américaine d’envergure, une grande majorité des vapoteurs (plus de 80%) ont exprimé une préférence pour les arômes fruités ou gourmands, plutôt que pour le goût traditionnel du tabac. Cette diversité de saveurs semble faciliter la transition des fumeurs vers le vapotage, en offrant une alternative plus agréable et moins nocive que la cigarette traditionnelle.

tableau-vape-arome-sevrage
Choix de l’arôme lors de l’initiation à l’e-cigarette chez les participants qui fument actuellement, qui ont déjà fumé et qui n’ont jamais fumé. Etude : 1 Farsalinos, K., Russell, C., Polosa, R. et al. Patterns of flavored e-cigarette use among adult vapers in the USA: an online cross-sectional survey of 69,233 participants. Harm Reduct J 20, 147 (2023). https://doi.org/10.1186/s12954-023-00876-w

Les études contredisent l’effet passerelle

Le principal argument en faveur du « Flavor Ban » est la prévention de l’effet passerelle, c’est-à-dire le risque que les non-fumeurs commencent à vapoter puis passent au tabac. Cependant, plusieurs études, dont celles menées par l’OFDT et Oxford University Press, n’ont trouvé aucune preuve convaincante soutenant cette théorie. Ces recherches suggèrent que le vapotage n’augmente pas significativement le risque de passage au tabagisme chez les jeunes.

Les risques d’un flavor ban

L’interdiction des arômes pourrait avoir des conséquences inattendues. Des études indiquent que jusqu’à 33% des vapoteurs actuels pourraient se tourner à nouveau vers le tabagisme si les arômes étaient interdits. Cette donnée souligne l’importance des saveurs dans le maintien de l’intérêt pour le vapotage parmi les ex-fumeurs, en les aidant à rester éloignés du tabac.

Le débat sur la réglementation

La révision prochaine de la Tobacco Products Directive (TPD) inclut des discussions sur la place de la vape dans la réglementation anti-tabac. L’enjeu est de savoir si la vape doit être assimilée au tabac et

si ses arômes doivent être restreints. Des experts en santé publique et des utilisateurs de la vape s’opposent à cette assimilation, arguant que les cigarettes électroniques sont avant tout des outils de réduction des méfaits. Ils plaident pour une réglementation qui reconnaît la vape comme une alternative moins nocive au tabagisme et qui permet une diversité d’arômes pour aider les fumeurs à arrêter.


Le « Flavor Ban » dans le vapotage n’est pas une question simple. D’une part, il vise à protéger les jeunes contre une potentielle initiation au tabagisme. D’autre part, il menace l’efficacité du vapotage comme moyen de sevrage tabagique pour de nombreux utilisateurs. La décision de réglementer les arômes dans les e-cigarettes doit donc être prise avec prudence, en tenant compte à la fois des besoins des vapoteurs actuels et des objectifs de santé publique. Une approche nuancée et informée est cruciale pour garantir que les mesures prises soient bénéfiques pour l’ensemble de la société.

Laisser un commentaire